Mascarimiri

Gitanistan

« Les chants anciens rencontrent les grooves raggas, dubs ou électro, mais ce télescopage ne trahit pas la tradition spontanée d’une pizzica enlevée et généreuse. Cette modernisation de forme n’altère pas l’intention festive et la mission guérisseuse de cette musique. (…) Le répertoire mêle traditions et créations, puisées dans les dix ans de carrière du groupe et dans leur dernier projet, qui sonde les racines gitanes des deux frères et confronte le passé italien avec ceux des Balkans ou de l’Occitanie. Leur tradition est généreuse, c’est une table ouverte où il fait bon vivre, ivre de rythmes terriens et de mélodies célestes. Dans le public, des jeunes femmes esquissen quelques pas de danses. Les pieds tapent le sol pour faire sortir le poison du quotidien, le bassin dessine en rythme des demi-cercles communicatifs. Les hommes s’y mettent. La joie est de retour. » Benjamin Minimum – MONDOMIX