Lubenica

Game Rover

Entre compositions et arrangements d’airs traditionnels « Game Rover » est un voyage imprévisible et enivrant, un train à grande vitesse qui traverse la frénésie des villes et les grandes étendues sauvages.
Après un premier EP Sorti en 2012, l’album Game Rover repousse les frontières des genres et va encore plus loin dans la recherche de nouvelles sonorités et de métissages innovants.
Des beat hip hop et dub, à l’intimiste chant d’amour, en passant par les incontournables guitares gitanes et les fanfares balkaniques; c’est une épopée dans laquelle la douceur des voix et des cordes frottées se confondent avec l’exubérance des mégapoles contemporaines.

MUSIQUE DES BALKANS ET PLUS ENCORE

La musique classique, voire contemporaine imprègne ainsi deux compostions, l’une du saxophoniste JB  Juszczak qui dans son morceau « Dvorak cecek » reprend un thème de la symphonie du « Nouveau monde » de Dvorak, mais également dans la composition de la flûtiste Adeline Dillenseger « Xouchki » influencée par ces musiques impressionnistes faites de successions d’impressions.

Parle choix des instruments et de l’arrangement très épuré du morceau de Yannis Spanos, compositeur grec, le chant funèbre « Pos na se lizmonisso » avec la voix de la chanteuse Clara Weil, relève de côté intime de la musique de chambre.

Les musiques actuelles marquent également la musique de Lubenica. Des improvisations endiablées du saxophone dans des morceaux comme « La Romanadia« , ou « Dvorak Cecek« , ou encore les solos de flûte traversière dans « Ani more Nuse » ou encore dans « Xouchki« , nous rapporte au jazz et à la musique improvisée.

« Streck cocek » et « Game Rover » font quant à eux la part belle du Hip-hop, entre les beat du batteur Jérémie Abboud et le rap du contrebassiste/bassiste d’origine américaine Philipp Klawitter.

DES COLLABORATIONS ARTISTIQUES

Pour cet album, Lubenica a invité deux artistes macédoniens à enregistrer des featurings sur 3 morceaux : Erol Asimov (saxophone, clarinette) et Milence Atasanov (chant, darbouka). Ces deux virtuoses sont issus de Kočani, berceau des musiques traditionnelles et tziganes en Macédoine. Ils ont joué notamment avec Esma Redzepova, Kočani Orkestar ou encore Gipsy Tayfa.